Doctolib startup

« Nous avons obtenu un financement de 500 millions d’euros », a indiqué le mardi 15 mars Stanislas Niox-Chateau, président de la startup Doctolib.

Le poids lourd de la prise de rendez-vous médicaux et de la téléconsultation est désormais valorisé à à 5,8 milliards d’euros.

Fondée en 2013, l’entreprise pourra « créer 3 500 nouveaux emplois, dans 30 villes en France, en Allemagne et en Italie sur les cinq prochaines années », ajoute-t-il.

D’où proviennent les fonds ?

Selon les informations, les fonds proviennent majoritairement du fonds français Eurazeo et de la banque publique d’investissement Bpifrance, déjà présents au capital depuis 2017. Ces derniers demeurent les principaux actionnaires de Doctolib.

Avec cette levée de fond, Doctolib devient la plus grosse licorne française, devant Back Market.

Pas encore rentable

Saluant « une marque de confiance pour les dix années à venir », Stanislas Niox-Chateau espère que sa société atteindra enfin la rentabilité bien plus tôt, fixant « l’objectif pour 2024 ou 2025».

Ce n’est pas facile, car « chaque euro qu’on a, on le réinvestit », assure-t-il. Il énumère par la suite les développements en cours de logiciels pour les médecins, infirmiers et kinés libéraux, mais aussi pour les hôpitaux, qui doivent tous aboutir cette année.

Et de citer d’autres projets de « messagerie instantanée sécurisée », d’échange de documents médicaux et de prescription électronique, mais a priori pas de nouvelle acquisition prévue sur ou en dehors de ses trois marchés actuels.

En rappel, Doctolib est utilisée depuis 2013 par une grande partie de la population française pour la prise de rendez-vous médicaux, puis la téléconsultation. Elle est devenue incontournable durant la crise du Covid-19 et s’est hissée à la 11ème place des entreprises préférées des Français. Doctolib affiche plus de 86 millions de créneaux de vaccination réservés en ligne grâce à sa plateforme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez dans votre boîte mail nos meilleurs contenus

Rejoignez notre liste de diffusion des passionnés et des professionnels du digital pour recevoir les contenus tendanciels.

Vous Aimerez Peut-être Aussi

Côte d’Ivoire : les investisseurs étrangers qui propulsent les startups

Les investisseurs étrangers s’intéressent de plus en plus à l’Afrique, car le…

Semoa : la startup togolaise qui révolutionne les moyens de paiement en Afrique

Semoa Togo est une fintech panafricaine qui est implantée au Togo, au…

Google for Startups Black Founders Fund : la liste complète des 60 startups africaines retenues

Le géant américain, Google, a retenu 60 startups africaines pour la seconde…

Nigeria : CredPal lève 15 millions USD pour étendre BNPL en Afrique

La startup CredPal (Nigeria) vient d’obtenir un financement de 15 millions de…