microsoft startup africaines
© Ecomnews Afrique

Microsoft a annoncé début mars son intention de soutenir 10 000 startups africaines. Et ce, au cours des cinq prochaines années. L’entreprise américaine compte mettre en place une série d’initiatives, notamment des partenariats avec des accélérateurs et des incubateurs à travers le continent.

En effet, Microsoft veut s’associer à des investisseurs en capital-risque pour accroître l’accès au financement des startups africaines. Pour cela, elle va débloquer 500 millions de dollars d’investissements “potentiels”. 

Ces initiatives seront menées par l’intermédiaire du Bureau de transformation de l’Afrique (ATO). Cette dernière pilote les initiatives stratégiques de Microsoft en Afrique en s’associant à des organisations publiques et privées.

Notre objectif en établissant ces partenariats avec des investisseurs en capital-risque est d’étendre le réseau de partenariats potentiels entre Microsoft, les investisseurs en capital-risque et les startups, augmentant ainsi le financement mis à la disposition des startups éligibles“, a déclaré Gerald Maithya, responsable des startups ATO.

Par ailleurs, Microsoft compte créer des partenariats avec des accélérateurs et des incubateurs pour fournir des marchés, des compétences techniques et des opportunités d’investissement. Il s’agit de Grindstone, Greenhouse, FlapMax et Seedstars. 

microsoft startup africaine
Le siège de Microsoft

Une aubaine pour les startups africaines

Le hub mondial des fondateurs de Microsoft, un hub en libre-service, offre aux startups une variété de ressources et un accès à des mentors. Les startups africaines en profiteront également. 

Le Founders Hub comprend des opportunités de co-vente aux entreprises et aux entreprises clientes de Microsoft.

« Il existe un énorme potentiel pour que l’Afrique devienne une plaque tournante florissante de l’innovation numérique dans le paysage mondial des startups »

Le directeur général de l’ATO, Wael Elkabbany.

Et d’ajouter : « Notre ambition est de voir une explosion d’inventions locales qui contribueront positivement non seulement à l’économie numérique de l’Afrique, mais à la société mondiale ». 

Microsoft rejoint la liste croissante des entreprises technologiques qui proposent des initiatives ciblant les startups africaines. 

L’année dernière, Google a lancé un fonds d’investissement en Afrique de 50 millions de dollars. L’entreprise cible les startups en phase de démarrage et de croissance sur le continent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez dans votre boîte mail nos meilleurs contenus

Rejoignez notre liste de diffusion des passionnés et des professionnels du digital pour recevoir les contenus tendanciels.

Vous Aimerez Peut-être Aussi

Google for Startups Black Founders Fund : la liste complète des 60 startups africaines retenues

Le géant américain, Google, a retenu 60 startups africaines pour la seconde…

Ces startups qui facilitent la livraison à domicile en Afrique de l’Ouest

Le continent africain n’a pas été épargné par l’essor du numérique. Cette…

Nigeria : CredPal lève 15 millions USD pour étendre BNPL en Afrique

La startup CredPal (Nigeria) vient d’obtenir un financement de 15 millions de…

Doctolib devient la start-up la plus valorisée de France

« Nous avons obtenu un financement de 500 millions d’euros », a…