modèle économique de Zoom

Lorsque le monde était en proie à l’incertitude créée par la pandémie de la Covid-19, nous avons été contraints de revoir plusieurs aspects de notre vie. Nous avons pris d’assaut les cours en ligne, les réunions en ligne et même les séances de sport en ligne. Et ce, en grande partie grâce à l’application Zoom qui se hisse en tête des applications de visioconférence les plus utilisées. Alors que l’option vidéo est totalement gratuite, l’on se pose naturellement la question : « Comment Zoom gagne de l’argent ? ». Dans cet article, nous parlerons du modèle économique de Zoom ainsi que de ses services principaux. 

Qu’est-ce que Zoom ?

Zoom est une application SaaS, un service de visioconférence basé sur le cloud. Il permet aux particuliers et aux entreprises de communiquer virtuellement soit par vidéo, par texte ou audio. Les utilisateurs de l’application peuvent organiser des réunions et des visioconférences comprenant jusqu’à 10000 participants.

De plus, il offre aux utilisateurs le loisir de partager leurs écrans. Une donne qui facilite énormément les réunions et le transit des informations.

Pour suivre les réunions, il suffit de se connecter via le navigateur web ou via les applications bureau et mobiles.

modèle économique de Zoom

Le modèle économique de Zoom

« Nous fournissons une plateforme de communication unifiée qui apporte du bonheur et change fondamentalement la façon dont les gens interagissent, en les connectant via des vidéos, des téléphones, des discussions et un partage de contenu sans friction et sécurisé » 

La proposition de valeur de Zoom

Voici comment Zoom définit sa proposition de valeur. Pour comprendre comment il gagne de l’argent, il faut connaître ses produits, les plus connues étant : « Zoom Meetings and Chats »  et «  Zoom Rooms and Workspaces ».

Zoom monétise sa plateforme grâce à 4 produits qu’elle propose à ses utilisateurs. Tous les produits de Zoom sont en freemium. Il s’agit d’un modèle commercial qui offre gratuitement les fonctionnalités de base. Mais les fonctionnalités avancées sont payantes.

Le terme freemium a été inventé par Jarid Lukin d’Alacra, mais la pratique date des années 80. C’est un modèle très populaire parmi les applications logicielles. Et même si les gens qui souscrivent à cette offre ne passent pas à la caisse, l’entreprise recueille des informations importantes sur l’utilisateur. Les campagnes de publicité sont ainsi mieux ciblées.

Toujours est-il que le produit doit être à la hauteur, pour amener les utilisateurs à payer les autres fonctionnalités.

Zoom Meetings

La version de base de Zoom Meetings limite le temps d’utilisation à 40 minutes. Ce qui est bien pour une réunion entre amis ou un tête-tête. Mais les réunions professionnelles durent généralement beaucoup plus. Et pour lever cette restriction, il faut payer un abonnement mensuel. La société propose également 3 autres plans (Pro, Business, et Entreprise) dont les avantages et fonctionnalités augmentent au fur et à mesure qu’on progresse.

Zoom Rooms and Workspace

Pour Zoom, il s’agit d’« espaces de travail modernes pour les équipes hybrides». En effet, ces salles aident les équipes à collaborer plus efficacement : audio et vidéo HD, 10000 spectateurs, assistance personnalisée, des intégrations de calendrier, etc. Et bien sûr, le service est payant, 49 dollars par mois la licence ou 41,59 dollars lorsque c’est payé annuellement. Zoom s’est associé à des fabricants de matériels pour proposer le matériel nécessaire. Derrière, il gagne un pourcentage sur chaque vente. Plutôt ingénieux non ?

Zoom Téléphone

Zoom Phone (en anglais) est un système de téléphonie cloud. Il possède plusieurs fonctionnalités comme les standards automatiques, les messageries vocales, la numérotation des personnes, appels illimités, numéros de blocage, l’enregistrement des appels et bien d’autres.

Ces fonctionnalités sont disponibles moyennant 14,99 dollars de frais mensuels et 13,49 dollars de frais annuels.

Webinaire Vidéo Zoom

C’est un outil de conférence qui permet aux entreprises d’organiser les grands évènements en ligne. Les webinaires peuvent accueillir jusqu’à 10 000 participants. C’est quand même différent des réunions classiques, car ici les participants sont en lecture seules.

Par ailleurs, l’organisateur peut partager son écran, tandis que les participants pourront échanger, effectuer des questions réponses et des sondages.

Le webinaire de Zoom coûte 79 dollars par mois par licence pour 500 participants et va jusqu’à 6490 dollars par mois pour les webinaires de 10 000 participants.

En outre, Zoom tire profit en vendant des packages spéciaux aux organismes en fonction de leurs domaines d’activité. Ou encore des services d’autres applications comme Trello, Slack ou Salesforces.

L’histoire derrière Zoom

À ses débuts en 2011, la société s’appelait Saasbee. Elle devait partager la part du gâteau avec les géants tels que Skype, Hangouts de Google et WebEx. Elle a été fondée par Eric Yuan (PDG), un ancien cadre de la société de vidéoconférence et de conférence Web Cisco WebEx. Chez Cisco, il a souvent été confronté aux frustrations des clients de l’entreprise. Ces derniers se plaignaient de la lenteur du processus d’itération des produits et de leurs demandes jamais satisfaites. C’est ainsi qu’en 2011, Yuan décide de quitter la boîte, amenant avec lui une équipe de 40 ingénieurs.

Rebaptisé Zoom peu de temps après sa naissance, la société a réussi à lever 3 millions de dollars lors de son premier tour de table. ZOOM lance son premier produit 2 ans plus tard. La qualité de son produit l’a propulsé parmi les leaders de l’industrie de la visioconférence. À l’époque, les conférences vidéo pouvaient être organisées sur toutes les plateformes avec la possibilité d’héberger 40 personnes simultanément.

En mai 2013, Zoom a franchi la barre symbolique du million de participants. Les années ont passé et la société a ajouté différentes fonctionnalités pour améliorer l’expérience utilisateur ; jusqu’à son introduction en bourse en avril 2019.

Zoom a connu un véritable boom en 2020 avec la crise du coronavirus. Car toutes les entreprises devaient trouver un moyen d’organiser leurs réunions en ligne. Puis le revers de la médaille. L’entreprise a été accusée de ne pas assurer la sécurité de ses utilisateurs. Des personnes lambda pouvaient notamment rejoindre des réunions privées. Plusieurs entités gouvernementales ont appelé à boycotter l’application. Par la suite, Zoom a davantage renforcé sa sécurité et a acquis la plateforme de messagerie Keybase. Ceci dit, ces évènements n’ont pas ralenti les actions de Zoom, qui d’ailleurs, ont triplé en un rien de temps.

En 2021, Zoom a investi dans plus de 20 startups à travers son fonds Zoom Apps de 100 millions de dollars. Son objectif est d’améliorer l’écosystème autour de son produit et intégrer une nouvelle clientèle qui provient des startups qu’il finance. Zoom vend ses actions à chaque fois qu’ils ont la possibilité de les acheter à un prix plus élevé que leur valeur initiale. 

L’application de visioconférence a enregistré en 2020 des revenus totaux de 2,65 milliards de dollars, soit une hausse de 1 milliard par rapport à 2019. 

Maintenant que vous savez comment Zoom gagne de l’argent, nous espérons que cela vous inspirera dans votre business, pour trouver votre stratégie de monétisation optimale.  

Pour télécharger ZOOM pour vos réunions en ligne, cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez dans votre boîte mail nos meilleurs contenus

Rejoignez notre liste de diffusion des passionnés et des professionnels du digital pour recevoir les contenus tendanciels.

Vous Aimerez Peut-être Aussi

La Russie remplace Mc Donald’s par Oncle Vanya, avec un logo « presque » identique  

En Russie, ne dites plus Mc Donald’s, dites Oncle Vanya. Et pour…

Comment améliorer la notoriété de votre marque sur les réseaux sociaux ?

Afin de booster la notoriété de sa marque, le digital est devenu…

Comment WhatsApp se fait de l’argent ?

Comment WhatsApp gagne de l’argent alors que l’application est totalement gratuite et…

Street marketing : les meilleures campagnes de Coca-Cola

Selon le classement Brand Footprint de Kantar publié en mai 2021, Coca-Cola…